900.000 litres de pétrole brut se sont répandus dans des surfaces agricoles et des zones humides des Yvelines, après la rupture d’un pipeline de Total. Le pétrolier devra assurer la dépollution des espaces naturels touchés pendant plusieurs mois.

Lien vers l’article

Source : Actu-Environnement, Risques

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *